éco-responsabilité

En chemin vers l’éco-responsabilité

Tout l’enjeu d’une démarche RSE est d’intégrer des comportements éco-responsables dans le quotidien d’un maximum de personnes. Vélos et trottinettes, transports en commun ou co-voiturage, nombreuses sont, aujourd’hui, les options pour se déplacer en limitant son empreinte carbone. Pour les entreprises responsables, encourager l’usage des moyens de transport écologiques représente une priorité, c’est est une premiere étape vers l’éco-responsabilité. Quelles alternatives favoriser ? Comment trouver un équilibre entre éthique et confort ? Chez WebMarketing Consulting, on est en chemin

La Responsabilité Sociétale des Entreprises

La commission européenne définit la RSE comme la volonté des entreprises d’intégrer les préoccupations sociales et environnementales dans leurs activités commerciales. Autrement dit, elle constitue une manière de mettre en équilibre le rendement financier et les enjeux sociétaux. La norme ISO 26000 définit les grandes lignes de la RSE. Sans surprise, l’une d’elles est l’environnement, cela passe aussi par les déplacements éco-responsables de ses collaborateurs. Dans ce cadre, le webmarketing adopte des postures novatrices et durables à l’image du slow content.

L’enjeu des déplacements professionnels

Les enjeux écologiques et sociaux occupent une place grandissante dans les préoccupations de notre société. Le webmarketing, aussi, développe de nouvelles valeurs éthiques qui révolutionnent les pratiques. Si les décisions stratégiques géopolitiques restent complexes et souvent insuffisantes, il est heureusement possible d’agir à différents niveaux. L’action en faveur du climat se décline sur de multiples axes, comme le choix, par un exemple, d’un hébergement responsable. Le transport et l’usage massif des voitures constituent une problématique centrale. En améliorant l’offre d’alternatives et en modifiant les habitudes des consommateurs, c’est l’espoir d’un nouveau modèle de déplacements professionnels qui émerge. Chez WebMarketing Consulting, nos déplacements se font essentiellement en vélo à assistance électrique, ou en transport en commun.

L’éco-responsabilité, oui mais comment ?

Repenser l’organisation du travail

La réponse la plus performante au problème des déplacements est d’en réduire le volume. En imposant le télétravail, la crise sanitaire a mis en lumière cette conséquence secondaire mais révélatrice. Il est désormais possible de travailler sans se déplacer. C’est déjà le cas chez WMC, depuis le début de sa création, on privilégie le télétravail, et nous nous déplaçons sur site 1 à 2 jour par semaine pour la cohésion des équipes et privilégier les contacts qualifiés.

Le rôle de l’entreprise ? Proposer du télétravail partiel, organiser les réunions et les événements en virtuel.

Les transports en commun

Le train reste le leader des transports collectifs les moins polluants. Aux côtés des bus et des trams, il représente un moyen très pratique d’assurer des déplacements professionnels éco-responsables. Pour faire partie de la solution, le réseau de transports en commun doit, cependant, être suffisant en termes de couverture géographique et d’horaires.

Le rôle de l’entreprise ? Autoriser des horaires flottants, rembourser la totalité des frais de transport.

Les options mécaniques

Pour viser la pollution zéro, la marche et le vélo restent les alternatives de déplacements professionnels idéales. Ces activités physiques sont aussi réputées pour leur action en faveur d’un poids équilibré, contre les risques d’accident vasculaire et d’affections du système osseux. En outre, le sport constitue un excellent moyen de vous assurer des pauses salutaires dans votre consommation digitale. De plus en plus de plus de pistes cyclables sont aménagées pour favoriser la sécurité des cyclistes. Ces activités exigent cependant une bonne condition physique et des distances limitées.

Le rôle de l’entreprise ? Valoriser l’activité physique, organiser des événements autour de la marche et du vélo, mettre des douches à disposition.

Le vélo et la trottinette électriques

Excellentes alternatives aux obstacles de leurs alter ego traditionnels, le vélo électrique et la trottinette ont ouvert des perspectives encourageantes. Réduction de l’effort et augmentation des distances parcourues permettent d’en élargir l’accessibilité et l’usage.

Le rôle de l’entreprise ? Proposer des vélos électriques comme véhicules de fonction, disposer de parkings adhoc.

Le co-voiturage

Probablement l’option qui demande le plus d’aménagements, c’est aussi celle qui fournit le plus de souplesse à ses amateurs. En marge du partage de véhicule, associé à une réduction de la pollution, le co-voiturage favorise la rencontre et l’échange entre les travailleurs.

Le rôle de l’entreprise ? Proposer un système intuitif et performant d’organisation de co-voiturage entre les collaborateurs, optimiser le remboursement des frais de transport en co-voiturage.

Intégrer une politique de déplacements professionnels éco-responsables dans son entreprise représente une belle occasion de s’inscrire dans une démarche écologique. Mais c’est aussi une action en faveur d’un engagement RSE performant et une plus-value pour l’ensemble des travailleurs. Vous souhaitez faire appel à une agence de webmarketing qui partage vos valeurs et placer vos stratégies environnementales au cœur de vos activités ?